Championnat d'Europe d'Athlétisme - 26-30 août 2020 Paris - stade charlety

Un événement exceptionnel

La canditature

Le Conseil de l’Association Européenne d’Athlétisme (AEA) a choisi Paris comme ville-hôte de la 26ème édition de l’événement continental.
Les Championnats d’Europe se dérouleront du 26 au 30 août 2020 au Stade Charléty.

Cette décision est historique. Malgré son riche passé de terre d’accueil des grands événements internationaux – les Mondiaux 2003 au Stade de France en tête de liste – la France a organisé une seule fois les championnats d’Europe en plein air. Mais il faut remonter à l’année 1938 pour en retrouver la trace. L’épreuve célébrait seulement sa 2ème édition. Elle était alors réservée aux hommes. Ils avaient été 272 athlètes masculins, venus de 23 nations, à pousser la porte du stade olympique de Colombes.
Le succès du dossier français pour 2020 a été construit avec rigueur et savoir-faire. La FFA s’est appuyée dès le début du processus de sélection sur un comité de candidature, Paris 2020, piloté par Pierre Weiss.

Auprès de la FFA, beaucoup d’institutions se sont engagés dans la candidature : le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et le Centre national pour le développement du sport, la Stade Charléty et à la Cité Internationale Universitaire de Paris. Cet accompagnement et cette aide auront été extrêmement précieux dans la construction du dossier de candidature.

Le comité d'organisation

Les athlètes et anciens athlètes sont en première ligne. Trois d’entre eux ont ainsi intégré le Comité d’Organisation : Marie-José Pérec, en charge des relations avec les pays participants, Yohann Diniz ainsi que Eunice Barber.
« Ces championnats d’Europe vont permettre à ceux qui ont réussi leurs Jeux Olympiques de Tokyo de partager leurs émotions et leur médaille avec le public français », anticipe le Yohann Diniz, qui ne sera pas en lice à Paris puisque la marche n’est pas au programme du rendez-vous continental en année olympique. « Pour les jeunes ou ceux n’ayant pas obtenu le résultat escompté à Tokyo, ce sera une nouvelle occasion de briller sur leur sol, avec le public derrière eux ». Même enthousiasme pour la triple championne olympique, Marie-José Pérec, qui espère que la compétition sera une « très belle vitrine pour le développement de l’athlétisme », et pour Eunice Barber, qui souhaite mettre l’accent sur « la transmission à la nouvelle génération ».

Photos ©Jean-Marie HERVIO-KMSP / Photo Y.Diniz ©Stéphane KEMPINAIRE-KMSP

Les chiffres clés

La compétition est prévue du mercredi 26 au dimanche 30 août. La FFA a fait le choix d’un cadre familier des amateurs d’athlétisme, le Stade Charléty, passé à la postérité pour avoir notamment accueilli les Finales du Grand Prix IAAF en 1994 et 2002. Depuis juillet 2017, il est le théâtre du MEETING de PARIS, l’étape française de la Diamond League IAAF. La capacité de l’enceinte sera portée pour les Championnats d’Europe à 19 094 places, dont 15 680 réservées au grand public. Un millier de représentants des médias sera attendu, dont 600 journalistes, 300 photographes et 100 commentateurs.

Sous le signe du développement durable

Fidèle à ses engagements, le Comité d’Organisation place les Championnats d’Europe sous le signe du développement durable.

Il s’appuie sur le concept « Green Inspiration » pour proposer un événement à l’empreinte carbone minimale. La distance entre le village des athlètes, installé comme pour les Mondiaux 2003 à la Cité Universitaire, et le Stade Charléty est de seulement 5 minutes de marche. Du jamais vu. Il sera également proposé aux spectateurs des offres spécifiques afin de les inciter à privilégier les transports en commun.

Une rampe de lancement pour 2024

Avec l’accueil des Championnats d’Europe, la France conforte sa position parmi l’élite des grandes nations mondiales pour l’organisation des événements sportifs majeurs.

Eco-responsables, inclusifs, participatifs et populaires : les Championnats d’Europe d’Athlétisme Paris 2020 ambitionnent de laisser un héritage essentiel pour impulser la réussite des Jeux Olympiques de Paris 2024.
Pour les jeunes athlètes français, « Paris 2020 sera aussi une étape importante dans l’optique de 2024, conclut Patrice Gergès, le directeur technique national de l’athlétisme français. Il y aura certainement de nombreux jeunes sélectionnés. » Une belle opportunité pour inspirer la nouvelle génération.